SUR RENDEZ-VOUS AU 06 86 69 53 36

65% des personnes de +65 ans souffriraient d’hypertension artérielle

Il m’est arrivé dernièrement lors d’une consultation médicale d’avoir une tension artérielle supérieure à la norme, de ce fait le médecin m’a prêté un appareil pour mesurer ma tension pendant trois jours consécutifs et m’a prescrit une prise de sang avec une liste de choses à contrôler. Ce diagnostic m’a interpellée, il s’est avéré que c’était « épisodique » dans mon cas, l’effet « blouse blanche » ? Néanmoins, je me suis intéressée à l’hypertension, surtout que ma maman en souffre depuis quelques années. La semaine dernière, une personne que j’accompagne me partageait que, de son côté, l’hypertension était apparue suite à des évènements douloureux, difficiles à surmonter, le décès de son mari puis celui de son fils. Attention, je ne suis pas médecin, je me suis intéressée surtout à ses origines dans nos comportements, nos pensées, nos émotions, nos sentiments…

Saviez-vous que « l’hypertension artérielle (HTA) est la maladie chronique la plus fréquente en France. Liée à une pression anormalement élevée du sang dans les vaisseaux sanguins, elle semble anodine car elle généralement silencieuse. Elle constitue pourtant, lorsqu’elle n’est pas contrôlée, l’une des principales causes de complications cardiovasculaires, cérébrovasculaires ou neurodégénératives (infarctus du myocarde, AVC, maladie d’Alzheimer…). Elle concernerait ainsi moins de 10% des 18-34 ans contre plus de 65% après 65 ans. » -source INSERM.

Les signes d’une hypertension sont nombreux :  vertiges, sensation de perte d’équilibre, maux de tête,  bourdonnements d’oreilles, troubles de la vision, engourdissement des membres, saignements de nez, œdèmes des membres inférieurs, crampes, troubles de la mémoire, fatigue importante, essoufflements et palpitations à l’effort, angoisse.

Geyser

Par ailleurs, les personnes souffrant d’hypertension partageraient certaines dénominateurs communs en terme de personnalité/caractère (source le grand dictionnaire des malaises et des maladies de Jacques Martel) :

  • personne qui a du mal à exprimer ses sentiments, ses émotions : ça boue à l’intérieur et ça fait effet cocotte-minute : un jour cela explose !
  • personne hypersensible
  • personne qui a tendance à tout remettre au lendemain puis qui se sent démunie face à l’ampleur des tâches à réaliser
  • personne qui a besoin de tout contrôler pour se rassurer d’où une charge mentale importante
  • personne qui vit avec une peur de la mort
  • personne qui a une blessure de rejet
  • personne qui s’est fermée à l’amour des autres par peur de souffrir
  • personne qui recherche l’harmonie et qui pense d’abord aux besoins des autres avant ses propres besoins
  • personne qui a beaucoup d’activités pour ne pas « penser »

En complément des prescriptions médicales, je vous invite à prendre conscience de la pression que vous vous mettez parfois, à accueillir et à libérer des émotions refoulées et sentiments inconfortables tels que la colère, les contrariétés en les verbalisant (avec bienveillance), en les écrivant… Tout ce qui ne s’exprime pas s’imprime dans notre corps : cette accumulation provoque une grande tension intérieure augmentant la pression sanguine. La méditation en pleine conscience contribuerait aussi à faire baisser la tension artérielle, ainsi que les bains de nature et d’une façon générale tout ce qui va créer du bonheur, du bien-être, en vous et autour de vous : atelier Bonheur & Retraite, atelier d’aromathérapie

“Plus que la santé du corps, nos émotions sont les maladies les plus dangereuses que nous devons contrôler régulièrement.”

Abel Yanguel
Ingénieur, Écrivain, Poète, Philosophie, Religion, Spiritualité, République Centrafricaine, Bangui, 1968 

Je reste à votre écoute,

Bien chaleureusement,

Scroll to top