Sur rendez-vous


téléphone 06 86 69 53 36

« Heureusement que j’ai ça » : entrée en retraite, avancée en âge

Comment vous sentez-vous aujourd’hui ? Quelle est votre météo du jour ? 😉
La vie n’est pas un long fleuve tranquille, de nombreuses situations peuvent nous amener à ressentir de la tristesse, de la mélancolie, de la déprime.
Une des principales sources de notre mieux-être va provenir de notre capacité à considérer la vie comme belle plutôt que de la considérer comme dure et/ou compliquée. Parfois cela demande du temps avant d’y arriver, le choc d’une mauvaise nouvelle, le refus d’y croire, la colère, la tristesse, la résignation laissent place peu à peu à l’acceptation et à la reconstruction.
« Heureusement que j’ai ça », avez-vous déjà dit et/ou entendu cette expression ? Lorsque je vis une situation difficile chercher quelque chose à quoi me raccrocher est salvateur : une activité physique, une activité de loisirs, un engagement bénévole, des amitiés… Cela permet de sortir de chez soi, de ne pas s’isoler et de sentir utile.
L’entrée en retraite, l’avancée en âge peuvent engendrer des peurs. Nous ne pouvons pas changer la manière dont nous ressentons les évènements qui nous arrivent, au moment où ils arrivent, néanmoins nous pouvons nous entrainer à ressentir des émotions positives. Les recherches en psychologie positive ont montré que « si vous faites l’expérience d’une émotion négative lors d’un événement particulier, ressentir au moins trois émotions positives permet de revenir à un équilibre et à un développement harmonieux. »
Bien entendu, il ne s’agit pas de bannir tout ce qui est négatif de notre vie mais de (de s’autoriser à) s’octroyer des moments ressources, des moments de plaisir pour garder l’équilibre.
« L’espoir c’est craindre le pire mais aspirer au meilleur » nous dit Barbara Frederickson, qu’en pensez-vous ? L’espoir ce sera d’ailleurs le thème du prochain atelier « Bonheur et Retraite » à l’Opar.
Je vous souhaite un excellent week-end, prenez soin de vous 🙂
A très vite !