SUR RENDEZ-VOUS AU 06 86 69 53 36

La distanciation physique n’empêche pas les sentiments

Le 21 janvier, c’est la journée des câlins. Un câlin libère une hormone : l’ocytocine aussi appelée « hormone de l’attachement » ou « hormone du bonheur ». Dès que l’on prend quelqu’un dans nos bras pendant au moins vingt secondes, l’ocytocine est produite par le cerveau et procure un effet apaisant et une sensation de bien-être.
COVID oblige, la distanciation physique nous empêche de nous faire des câlins, mais n’empêche pas de dire à nos proches et à nos amis que nous les aimons.

Est-ce que parfois vous vous sentez seul(e) ? Comment réagissez-vous ? Et à quel moment vous sentez-vous en lien avec les autres ?

Le lien social agit sur notre santé physique et mentale via de multiples mécanismes. Quand tout est facile, nous pouvons nous croire indépendants et libres. Actuellement, avec la période que nous traversons, nous avons très fortement besoin des autres alors nous prenons conscience de ce qu’ils peuvent nous apporter. Parfois aussi pour se préserver des côtés parfois douloureux et houleux de la vie sociale, nous faisons le choix de couper les liens. Puis avec les années, nous nous apercevons que nous devenons « carencés » car au final réellement nous ne pouvons pas nous passer des autres !

J’ai envie de vous poser deux questions qui me semblent essentielles : qui sont vos personnes ressources ? Pour qui êtes-vous une personne ressource ? Veillez à avoir plusieurs personnes ressources autour de vous à qui vous pouvez vous confier, auprès de qui vous vous sentez écouté(e), en sécurité, en confiance, qui sauront vous soutenir et vous encourager. Soyez également vous-même personne ressource en cultivant la bienveillance, la gratitude et l’empathie, en étant un “porte-bonheur” pour votre entourage.

L’interdépendance positive, ce n’est pas faire tout pour les autres et s’oublier soi-même, c’est simplement rééquilibrer ses tendances. Aider autrui, c’est aussi s’aider, se développer soi-même et penser à soi-même.” Christophe André

Il y a un art pour cultiver nos liens avec notre conjoint(e), avec nos enfants, avec nos amis, notre famille, avec nos engagements associatifs. Voici le carré magique de la relation :

Savez-vous donner ? Recevoir ? Demander ? Refuser ? Mais aussi vous donner en prenant soin de vos besoins ? Vous aimer ?

Votre carré est-il bien équilibré ou avez-vous tendance à investir une zone plus qu’une autre ?

Quel(s) petit(s) pas pourriez-vous faire pour + de positif dans les domaines de votre vie sociale, amoureuse et familiale ?

Je reste à votre écoute et vous souhaite une belle journée.

Bien chaleureusement,

Scroll to top