SUR RENDEZ-VOUS AU 06 86 69 53 36

Penser à sa mort pour encore mieux apprécier sa vie

Vous est-il déjà arrivé d’aller à une cérémonie d’adieu et, à un moment de la cérémonie, de penser à votre propre mort, votre propre cérémonie d’adieu ? Cela m’est arrivé mardi matin, la cérémonie d’adieu à laquelle j’ai assisté m’a fait penser à ma propre mort et donc à ma vie ici et maintenant !

Un exercice très puissant en coaching consiste à s’imaginer le jour de son enterrement et à se poser ces questions :

  • de quoi je suis mort(e) ?
  • à quel âge ?
  • qui assiste à mon enterrement ?
  • que disent-ils/elles de moi ?
  • qu’est ce qui me touche le plus dans ce qu’ils/elles disent ?

Cet exercice peut se faire par exemple lorsque nous avons besoin de faire le point sur nos priorités : qu’est-ce que j’ai envie de vivre comme émotions, situations, rencontres … ? Qu’est ce que je transmets, qu’est ce j’ai appris de mes expériences de vie que je transmets à mon tour ? Qu’est-ce que j’ai envie de laisser derrière moi ? Qu’est-ce qui est important pour moi ? Comment je peux renforcer les liens avec mes proches, mon entourage ?

Le fait de s’imaginer ainsi le jour de sa cérémonie d’adieu permet de se rendre compte que les choix – ou non-choix (ne pas choisir est aussi un choix !) – que nous faisons au quotidien entrainent ce qui nous arrive dans cette journée, puis dans la journée de demain, puis plus globalement dans notre vie au sens large.

Nous ne connaissons pas la date à laquelle nous allons quitter ce monde, mais la question est plutôt de se demander si nous aurons vécu en étant acteur/actrice de notre vie, en faisant de notre mieux pour nous construire une vie la plus heureuse possible en lien avec nos valeurs, nos désirs et nos besoins.

Il est possible concrètement de préparer sa propre cérémonie d’adieu. La cérémonie à laquelle j’ai assisté hier avait été en partie préparer par la défunte, le choix des musiques notamment, c’était encore plus puissant émotionnellement parlant car ces musiques lui ressemblaient tellement, c’est comme si elle était là parmi nous, à les écouter avec nous. Certaines paroles résonnaient comme des messages qu’elle voulait nous laisser.

Les jours passent, les semaines passent, les années passent. Demain je ferai ci, demain j’appellerai untel, demain j’irai là… et toute une vie peut passer comme ça… et après il sera trop tard ! La vie se passe à cet instant même c’est à dire au présent, ici et maintenant. Ne repoussez pas à demain le bonheur que vous méritez aujourd’hui !

Respirer, marcher, parler, regarder : toutes choses ordinaires, dont on ne s’aperçoit de la valeur que lorsqu’on a failli les perdre pour toujours. Les rescapés d’accident, de maladies ou d’événements de vie graves racontent tous la même histoire, et la même sensation, liée à cette prise de conscience : vivre est une chance. »

Christophe André

Bel été à vous,

Bien chaleureusement,

Scroll to top