SUR RENDEZ-VOUS AU 06 86 69 53 36

Un Évènement + une Réaction = un Effet : 5 clés pour lâcher-prise

Laissez-moi vous raconter l’histoire de M. Down et de M. Yo, deux voisins dont les jardins respectifs ne sont séparés que par une haie. Tous deux ont travaillé dur et avec passion pour avoir chacun un potager garni de beaux légumes, d’arbres fruitiers et de fleurs. Le jardin de M. Down est à son image : tout y est bien rangé, bien coupé, rien ne dépasse ; M. Down est un perfectionniste. Il est aux yeux de tous celui qui sait, pourtant il est rarement satisfait, il est souvent anxieux, a du mal à apprécier son travail à sa juste valeur et à profiter des fruits de son labeur. On peut toujours plus, toujours mieux lui disait son père ! M. Down n’est pas heureux et de toute façon le bonheur n’est pas son affaire, c’est bon pour les paresseux, les gnangnan ! M.Yo quant à lui savoure son jardin et se dit qu’il a bien travaillé cette année, cela ne fait que 2 ans qu’il s’y est mis et même si tout n’est pas parfait, si ça part un peu dans tous les sens, ses légumes ont poussé et ses fleurs sont magnifiques. Il pense déjà à la récolte et aux bons petits plats qu’il va pouvoir partager avec sa famille et ses amis. Et cela grâce aux conseils de son cher voisin M. Down. Ah M. Down même s’il est un peu grincheux il s’y connait en jardinage !

Mais alors que la récolte approche, une nuit un terrible orage éclate et une pluie de grelons s’abat sur les jardins de nos voisins. C’est un spectacle de désolation qu’ils découvrent le matin. Tout est ravagé, dévasté ! Pour M. Down c’est l’effroi, les yeux dans le vide, il ne comprend pas, une grande colère le prend, de toute façon c’est toujours pareil, on m’en veut, c’est toujours sur moi que ça tombe, terriblement abattu il va s’enfermer chez lui pour ne plus en sortir “c’est fini j’arrête j’en ai marre le jardin pour moi c’est terminé, ça ne vaut pas la peine”. A ce moment là M. Down sans le savoir se condamne à la double peine : celle d’avoir perdu son jardin et celle de s’interdire dorénavant de pratiquer la seule activité qui lui procure un réel plaisir et donne du sens à sa vie. Pour M. Yo, l’effroi est le même, lui aussi ne peut y croire, plus rien un véritable champ de bataille ! Et il ressent aussi une grande colère. Après tant de travail c’est injuste, tout disparaît en une nuit ! Mais alors que M. Down est au plus mal, M. Yo commence lui à faire petit à petit le deuil de son jardin d’avant “je ne peux pas lutter contre ce qui est arrivé, c’est arrivé un point c’est tout. Si je dois recommencer je recommence après tout je l’ai fait une fois je peux réussir une deuxième fois ! Dans chaque épreuve il y a une leçon à tirer je vais en profiter pour faire des aménagements.

Que vous évoque cette histoire ? Avez-vous déjà vécu cette situation ? Une mauvaise nouvelle peut-elle se transformer en opportunité ?

L’ikigaï du potager naturel, j’adore !

Un évènement se présente, il a sur nous un impact, positif ou négatif. Jack Canfield, auteur-conférencier américain, nous propose dans son livre “Le succès selon Jack” cette équation : un Évènement + une Réaction = un Effet. Nous nous apercevons que la seule variable dans cette équation est notre réaction car c’est le seul élément sur lequel nous avons la possibilité d’exercer un changement ! Parfois, il s’agira de comprendre, d’accepter, que nous n’avons pas de pouvoir sur cet évènement…

Vous voyez où je veux en venir ? Ce mercredi 31 mars, notre Président nous a fait une nouvelle annonce qui a pu engendrer chez moi, chez vous, des réactions négatives. Néanmoins comment lâcher prise ? Je vous propose 5 clés qui je l’espère vont vous aider, vont nous aider :

  1. Respirer : à chaque fois qu’un évènement vous stresse, inspirez, expirez consciemment 5 fois de suite (et non pas souffler par agacement ou par énervement !)
  2. Observer : comment vous sentez-vous face à cet évènement ? Quelles sont les émotions présentes ?
  3. Ressentir : comment ces émotions sont-elles présentes dans votre corps : douleurs, souffle coupé, boule au ventre, gorge serrée. Servez-vous de votre respiration pour libérer ces tensions ?
  4. Se connecter à ses besoins : derrière chaque émotion se cache un besoin. Par exemple, la distance des 10km vient toucher mon besoin de liberté et de nature car j’adore aller faire des randos en bord de mer le week-end, je peux me sentir agacée par cette restriction.
  5. Transformer : une fois que vous aurez lâché je l’espère les tensions grâce à la respiration, observé les émotions et que les besoins seront entendus, posez-vous cette question “dans ces circonstances, de quoi ai-je besoin pour me ressourcer, me rassurer, comment est-ce que je peux transformer mes émotions négatives en émotions aidantes et positives pour moi, pour ma santé, pour mon bien-être ?

Vaste sujet le lâcher prise n’est-ce-pas ? Ce sera le thème de notre prochain atelier bonheur et retraite le mardi 13 avril de 10h à 12h. Vous pouvez nous rejoindre pour cet atelier en visio sur inscription (tarif 25€).

Je terminerai par cette citation de Voltaire “Il faut apprendre à cultiver son jardin” sous-entendu son bonheur, ses rêves, ses envies, son optimisme… Amour, patience et bienveillance pour notre jardin intérieur, semons des graines de joie autour de nous !

Bien chaleureusement,

Scroll to top