SUR RENDEZ-VOUS AU 06 86 69 53 36

Je dis OUI aux compliments

Que se passe-t-il en vous lorsque l’on vous fait un compliment ? Vous êtes gêné(e) ? Vous minimisez la chose ? Vous changez vite de sujet de conversation ? Ou bien vous êtes dans l’accueil de ce petit moment de bonheur qui vient vous donner la pêche pour toute la journée ?

Le compliment est mis à l’honneur aujourd’hui 1er mars puisque c’est officiellement la Journée mondiale du compliment.

L’être humain a besoin d’amour et de reconnaissance

Le principe est simple : l’être humain a besoin de reconnaissance, d’être mis en valeur pour se sentir bien. Alors à chacun son petit compliment envers son voisin, son (sa) collègue, un membre de sa famille, ou pourquoi pas à la personne rencontrée au hasard d’une course !

Parfois, recevoir des louanges nous met tellement dans l’embarras que nous les rejetons par différentes pensées : «De quoi me parle-t-elle/il ?», «ll a trop bu ou quoi ? » ou encore «ll a sûrement une idée derrière la tête… ». Cela n’est pas étonnant si on regarde la définition du mot compliment dans le dictionnaire : “Paroles louangeuses que l’on adresse à quelqu’un pour le féliciter ou le flatter. Paroles de politesse “vous lui ferez mes compliments” ; cela laisse planer une sorte de doute sur sa finalité, il manque à mon goût des mots essentiels comme “fait avec sincérité” ou “qui vient du coeur.”

Des difficultés à les accepter peuvent signaler un manque de confiance en soi” pointe le Dr Anne van Stappen, docteur en médecine et formatrice en CNV (Communication Non Violente). Un socle narcissique fragile, avec une tendance à s’auto-rabaisser peut expliquer ce trouble. “Refuser un compliment, c’est un peu comme ne pas déballer un cadeau qu’on vous fait, en le mettant de côté” ajoute notre expert.

Le Dr van Stappen est formelle : “En accueillant un compliment par un « merci, c’est gentil, ça me fait vraiment plaisir », je nourris à la fois mon estime de moi, et ma relation avec l’autre“. A l’inverse, le refuser est toxique pour les deux. Ce qui peut créer à la longue une prophétie auto-réalisatrice. “Moins on voit la beauté et le positif en soi, moins on dynamise nos capacités, plus on les empêche de grandir” prévient l’experte. (source Doctissimo).

Lorsque nous faisons un compliment à quelqu’un ou que nous l’accueillons, cela libère dans notre cerveau une petite touche d’ocytocine, qui est l’hormone de l’attachement, du lien et de l’amour, cela contribue donc à augmenter notre niveau de bonheur et celui de nos proches, ce serait dommage de s’en priver non ?

“Des expériences en psychologie ont démontré qu’il faut compter en moyenne quinze secondes de compliments ininterrompus avant qu’ils soient entendus. S’il s’agit de critiques, en revanche, le message est perçu immédiatement !” (source heureux & Grincheux Ajahn Brahm)

Alors, même en temps de COVID et je dirai plutôt SURTOUT en temps de COVID, je vous propose aujourd’hui et tous les autres jours de l’année de vous relier avec l’énergie positive des COMPLIMENTS en apprenant à les accueillir, à les recevoir et en les distribuant autour de vous en y mettant tout votre coeur. Cela vous permettra de développer beaucoup d’amour pour vous et pour les autres.

Par exemple :

  • “Je t’admire pour ton intelligence / ton courage / ton honnêteté / tes convictions / ta solidité / ta force de caractère / ta patience / ta générosité”.
  • “Tu t’en sors très bien, tu as su gérer cette situation parfaitement”.
  • “Je suis fier/fière de toi car…
  • “J’adore échanger avec toi, j’apprends pleins de choses” et/ou “tu me fais voir les choses sous un autre angle.”
  • “Après tant d’années, tu arrives encore à me surprendre, merci !”
  • “Avec toi, je me sens bien, j’ai confiance en toi, tu es une personne fiable sur qui je peux compter.”
  • “Tu es doué(e) pour” (cuisine, bricolage, domaine artistique, sport, etc…).
  • “Plus j’apprends à te connaitre, plus je t’apprécie”.

Prenez soin de vous,

Bien chaleureusement,

Scroll to top